Découverte de l'outil de tracking Google Analytics

Blog du Freelance > Les bases de Google Analytics 2018

Les bases de Google Analytics 2018

jargon, notions et configurations de bases

Posté le 23 août 2018 | Rangé dans Tutoriaux

Découverte de l'outil de tracking Google Analytics

Pour vérifier l’efficacité de votre site internet, ou de mesurer des informations pertinentes lors de vos actions en webmarketing, l’outil indispensable de collecte de données est sans nul doute Google Analytics. De par son jargon et sa configuration très austère, il est toujours difficile d’appréhender le numéro 1 des outils d’analyse web (web analytics en anglais). Voici quelques bases et explications sur l’outil, par son installation, sa configuration et son jargon.

Introduction à Google Analytics

Google Analytics est un outil de collecte et d’analyse de données web. En clair, c’est un outil de captation des données sur les internautes qui visitent les pages de votre site web. Grâce à cet outil, il est possible de savoir le volume de trafic sur l’ensemble du site, ou encore par quel moyen ils ont accédés au site (moteur de recherche, emailing, campagnes réalisées sur Google Ads, réseaux sociaux, etc.).

Si vous faites ou souhaitez faire du webmarketing, c’est à dire des actions commerciales sur Internet, il est alors important de pouvoir analyser correctement vos actions. Par exemple, si vous envoyez des mails commerciaux à vos clients ou prospects, il serait intéressant de savoir le nombre de personnes qui sont aller voir votre offre sur votre site, et ce qu’ils font en général ensuite, afin d’en améliorer l’efficacité lors de votre prochain envoi non ?

Installation de Google Analytics sur votre site

Dans un premier temps il vous faudra un compte sur Google Analytics, en vous rendant sur l’outil (par une simple recherche Google) vous devrez vous inscrire ou raccorder votre compte Google à Analytics. Une fois connecté, il vous faudra créer un compte pour votre site web, ce qui vous donnera un code de suivi en javascript à placer sur votre site. Pour ajouter le code de suivi Google Analytics, il suffit d’ajouter le code fourni basé sur gtag.js sur l’ensemble de vos pages web.

nouveau code de suivi gtag

Attention, depuis l’utilisation du javascript gtag.js, le code se place tout en haut de votre code, juste après l’ouverture de la balise HEAD de votre document. Habituellement, le code javascript doit être placé en bas du code de la page, juste avant la fermeture de la balise BODY, permettant alors un chargement plus rapide de la page. Mais Google dispose d’un nouvel outil nommé Google Tag Manager qui permet, en autre, de piloter plusieurs traqueurs en même temps en plus d’analytics directement par un seul code javascript unique. De ce fait, l’appel de Google Analytics a changé pour utiliser directement la technologie de Tag Manager en permettant de se lancer dès l’appel de la page, permettant de surveiller plus facilement votre page et donc les actions réalisées dessus.

La structure de Google Analytics

Sur Google Analytics, l’outil est décomposé en 3 niveaux : le compte, la propriété et la vue. Voici les définitions et explications sur ces 3 termes particuliers sur Google Analytics.

Structure du compte avec propriétés et vues

1/ Le compte représente votre société dans Google Analytics. Il est piloté par votre compte Google et pourra, comme pour les autres niveaux (propriétés, vues) être partagé avec d’autres compte Google afin qu’ils puissent voir et piloter les fonctionnalités de Google Analytics. On y retrouve également les options générales comme le fait de partager vos données avec Google à des fins d’amélioration de leurs outils, ou encore l’analyse comparative qui permettra à Google de vous fournir des informations démographiques intelligentes.

2/ La propriété représente votre site Internet à suivre et à analyser. C’est la propriété qui possède le code de suivi à placer sur l’ensemble de vos pages. Vous pouvez associer votre vue à des outils annexes comme la Search Console ou Google Ads afin de recevoir des données de ces outils et affiner votre analyse.

3/ La vue est l’affichage des données. Vous pouvez en avoir plusieurs et je vous conseille de créer directement 3 vues : une première vue pour les données brutes (avec les réglages par défauts), une deuxième vue pour vos tests (sur la configuration, la segmentation, vos objectifs et évènements, etc…) et une troisième vue d’exploitation (une fois les tests concluants)

Fonctionnement de Google Analytics

Pour comprendre le fonctionnement de l’outil, il faut comprendre que Google Analytics est sollicité à chaque chargement de page sur votre site lorsque celle-ci lance le code de suivi placé dans votre page. Lors de cet appel, Google Analytics capte l’information que votre internaute regarde telle page sur votre site. Il le reconnaît à travers un cookie présent sur votre ordinateur permettant de vous suivre tout au long de votre navigation.

Ce cookie ne comporte qu’un identifiant unique le temps de votre navigation et ne fournit en aucun cas à Google votre nom, numéro de téléphone ou adresse physique. Rien de tout ça ! Il ne s’agit que d’un numéro attribué aléatoirement par Google pour vous suivre et vous reconnaître dans votre parcours sur votre site. Ce cookie est propre à une configuration : votre connexion internet, votre ordinateur et votre navigateur. En clair vous n’aurez pas le même cookie si vous changez de navigateur, de poste informatique ou de connexion réseau. C’est important de bien comprendre que Google capte des cookies et non des internautes.

Notion de Google Analytics : Temps passé sur une page

Durant votre navigation sur Internet, chaque page affichée envoie donc un message à Google, et votre passage sur le site est appelé une session. Cette session regroupe l’ensemble des pages chargées et actions réalisées sur le site. Ce qui fait que dans les premières statistiques que Google nous propose, c’est le nombre de sessions réalisés. Concrètement cela correspond au nombre de cookie différent qu’il a vu dans une période donnée (en haut à droite de quasiment tous les écrans de Google Analytics). Une session démarre lors de la première page chargée de votre site et se termine au bout de 30 minutes d’inactivité, causée par la fermeture de la page, un clic sur un lien externe, ... ce qui aura pour conséquence de donner un temps de visite sur la dernière page vue à 0s : Google Analytics se pouvant connaître le moment précis où vous quittez la page, il ne donnera pas de données et renverra zéro secondes.

A propos de l'auteur

jacques Danilo, blogueur et freelance

Jacques Danilo
www.pixelcrea.com

Graphiste indépendant depuis 12 ans, photographe et formateur freelance dans le Grand-Ouest. Passionné par le web et les nouvelles technologies, blogueur et entrepreneur, je suis à votre disposition :

Contactez-moi

Sur le blog du freelance

Découverte de l'administration de Wordpress
oui

L'administration de Wordpress

Dans ce tutoriel destiné aux débutants, je vais vous présenter l’interface d’administration de Wordpress. Il s’agit ici d’une découverte ...

Optimisez le SEO de vos fiches produits sur Prestashop 1.7
oui

Fiches produits : le SEO dans Prestashop 1.7

Mettez toutes les chances de votre coté en adoptant les bons réflexes SEO lorsque vous ajoutez un produit sur Prestashop 1.7. Etape par étape, nous allons ...

16 moyens d'obtenir des backlinks pour 2018
oui

SEO : 16 techniques pour vos backlinks pour 2018

Le référencement naturel (optimisation SEO) va de pair avec l’obtention de backlinks. Il s’agit de liens pointant vers une page de notre site Internet. C’est ...

Comment bien référencer vos images sur votre site Internet ?
oui

Les images et le SEO

Les images ont une place importante dans la stratégie SEO de votre entreprise : elles permettent de gagner en visibilité grâce à Google Images et de gagner ...

Vendez vos produits e-commerce sur votre page pro Facebook
oui

Vendez plus facilement avec Facebook

Depuis 2015, Facebook propose pour les professionnels une visibilité de leur boutique e-commerce directement sur le numéro 1 des réseaux sociaux. Plutôt ...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à réagir
Laissez un commentaire

Laissez un commentaire








* Champs obligatoires

» Retour au blog du freelance